Mon serveur ou l’auto hébergement

l'auto hébergement

Avantages de l’auto-hébergement

Héberger chez soi les services que l’on utilise, ou l’auto hébergement présente plusieurs avantages :

  • Les données sont stockés chez vous. Cela veut dire que vous gardez le contrôle de vos fichiers. C’est intéressant si vous aviez l’habitude de partager des documents à l’aide de service tiers gratuit ou même payant (les photos chez Picasa, les vidéos sur YouTube, sans parler de Mega…). Ces données restent donc chez vous et ne sont pas sur un lointain serveur.
  • Votre vie privée est respectée. Par exemple, vos courriels ne seront pas scannés afin de vous proposer gratuitement des publicités correspondant à vos intérêts.
  • Vous pouvez avoir à portée de main des services qui répondent exactement à vos besoins.
  • Vous pouvez utiliser du matériel rénové ou à faible consommation électrique.
  • Avoir son site Web personnel sur son propre ordinateur.
  • Être son propre fournisseur de messagerie, de messagerie instantanée…

Inconvénients de l’auto hébergement

Oui, il y a aussi quelques inconvénients :

  • Cela peut demander du temps.
  • La bande passante est limitée. Les performances seront donc inférieures à celle d’un serveur grand public.
  • C’est vous qui vous chargez de la sécurité. Mais au moins, vous savez que c’est fait sérieusement.

Le matériel pour l’auto hébergement.

Du point de vue matériel, plusieurs choix s’offrent à moi :

  • Récupérer de l’ancien matériel. Par exemple, le vieil ordinateur qui traîne dans un coin. C’est le moins onéreux. Dans mon garage traîne depuis longtemps un ordinateur dont je ne sais pas quoi faire. Voila l’occasion de faire revivre mon ancien PC sous Windows 7
  • J’ai aussi dans un tiroir un raspberry pi 3 qui consomme très peu.
  • Acheter les pièces pour concevoir un serveur basse consommation. Là, c’est vraiment si vous avez déjà de bonnes connaissances.

J’aurais bien voulu me servir du Raspberry. Mais j’ai quand même un peu peur de le surcharger avec tout ce que je veux installer.

Donc, ce sera le vieux PC que je vais un peu dépoussiérer et remettre en route.

Les caractéristiques de ce pc:

  • Carte mère: ASUSTeK Computer INC./P7P55D
  • Processeur: ntel(R) Core(TM) i5 CPU 750 @ 2.67GHz
  • Mémoire vive: 6Gb
  • Premier DD de 650 Go pour la partition /
  • Deuxième disque de 500 Go pour la partition /var
  • Troisième disque de 500 Go pour la partition /home

Voila ce n’est pas une bombe mais je pense que je vais pouvoir commencer avec ça. On verra plus tard pour augmenter la capacité de ce pc.

Le système d’exploitation pour l’auto hébergement.

Pour le système d’exploitation j’ai choisi d’installer Linux Debian dans sa dernière version disponible donc Stretch

Pourquoi ? ————> Parce que.

Debian est stable, simple à mettre à jour, facile à installer. Niveau sécurité, en cas de faille découverte dans un logiciel, les mises à jour avec correctifs sont très rapidement disponibles. Et puis je commence à connaître cette distribution.

Notez qu’il est tout à fait possible d’utiliser les mêmes instructions pour une autre distribution. Seule l’installation des paquets et des dépendances sera différente. Cherchez dans ce cas l’équivalent d’apt-get pour votre distribution.

Je ne vais pas vous expliquer comment on installe cette distribution Linux sur un ordinateur. D’autres l’ont très bien fait et je ne vais sûrement pas en ajouter encore une x em version. Vous pouvez essayer le site https://www.debian.org ou alors http://debian-facile.org/doc:install:installation-standard-stretch

Le nom de domaine et l’adresse ip

Tout ça c’est bien, mais l’intérêt d’un serveur auto hébergé, c’est qu’on puisse y accéder depuis l’extérieur de son réseau. Pour ça il va falloir un nom de domaine et une adresse ip.

Nom de domaine

Dans un premier temps on va parler de votre nom de domaine. Que vous soyez un particulier ou une organisation, prenez le temps de bien choisir votre nom de domaine avant de le déposer et de l’acheter, car il va vous représenter sur l’Internet.

Dans tous les cas, la démarche pour enregistrer un nom de domaine s’effectue par l’intermédiaire de l’Afnic auprès d’un bureau d’enregistrement. L’Afnic ne réceptionne pas les demandes de création de nom de domaine en direct. Une fois transmise par le bureau d’enregistrement de votre choix, la demande d’enregistrement d’un nom de domaine en .fr, .re, .yt, .pm, .wf ou .tf est traitée automatiquement par l’Afnic dans les meilleurs délais. Pour acheter votre nom de domaine, consultez l’annuaire des bureaux d’enregistrement accrédités par l’Afnic. Cet annuaire vous permettra de comparer les offres, services et tarifs des bureaux d’enregistrement.

Adresse IP

IP fixe

Deuxièmement l’adresse ip. Si vous avez internet vous avez forcement une adresse ip fournie par votre FAI. Cette adresse pourra être fixe ou dynamique. Dans le cas d’une adresse fixe fournie par votre FAI il va falloir associer cette adresse IP à votre nom de domaine. Ainsi les visiteurs vont pouvoir utiliser votre nom de domaine pour accéder à votre serveur. Dans le cas d’une adresse dynamique, il faudra passer par un intermédiaire externe qui fera le lien entre votre IP provisoire et votre nom de domaine, et qui modifiera votre adresse chaque fois que votre FAI va la changer.

IP dynamique

Certains fournisseurs d’accès à internet (FAI) ne mettent pas à disposition de leurs clients des adresses IP fixes. Si vous êtes dans ce cas votre adresse IP est donc dynamique ce qui signifie qu’elle va changer dans le temps. Pour contourner ce problème et vous permettre d’accéder à distance à tout moment à votre réseau il faut donc mettre en place sur votre box internet un service DynDNS.

Sur internet il existe une multitude de sites proposant ce service. Parmi les plus connus on peut citer dyn.com (anciennement dyndns.com) et no-ip.com. Le premier est devenu uniquement payant. La seule contrainte sur l’offre gratuite sera de cliquer chaque mois sur un lien reçu par mail afin de prolonger de 30 jours supplémentaires l’offre gratuite. Si vous préférez plus de sérénité et éviter de devoir cliquer chaque mois sur un lien vous pouvez aussi prendre une offre payante sur le site no-ip.com.

Le principe est donc très simple, il faut créer un compte sur no-ip.com. Ensuite il ne restera plus qu’à paramétrer dans votre box internet le service DynDNS en déclarant ce compte. Ainsi dès que votre box internet changera d’adresse IP elle notifiera automatiquement le service DynDNS de no-ip.com de sa nouvelle adresse IP. Et pour vous connecter à votre réseau à distance vous n’aurez pas besoin de connaitre l’adresse IP de votre box internet mais juste le nom de domaine associé.

La box ou le routeur

Bon voila la partie suivante se passe chez vous sur votre réseau

Si je prends mon réseau personnel comme exemple, j’ai plusieurs machines à la maison. Un serveur qui me sert à héberger mon blog et sur lequel je stocke mes photos de vacances, deux Raspberry pi3 qui servent de media-center avec OSMC. J’ai aussi un ordinateur portable que j’utilise comme outil de travail et ma femme à aussi son ordinateur portable pour qu’elle puisse consulter ses messages, internet et en ce moment elle l’utilise pour se perfectionner en langues étrangères. J’ai aussi une tablette sous Android, un téléphone portable aussi sous Android. Enfin une imprimante et un scanner.

Tout ce beau monde est connecté sur internet par l’intermédiaire d’une box, fournie par mon très cher FAI. Les deux portables et le téléphone obtiennent leurs adresses IP par le serveur DHCP de la box, le serveur les deux raspberry et l’imprimante ont des adresses ip fixe et le scanner est connecté sur le serveur par USB.

Pour que votre serveur puisse être vu depuis l’extérieur de votre réseau, il va falloir faire de la redirection de port. Autrement dit, il va falloir expliquer à votre box que toutes les requêtes qui arrivent depuis internet sur le port 80 (le port standard pour HTTP) ou bien 443 (le port standard pour le https) doit être rediriger vers le port 80 ou 443 du serveur à l’adresse IP xxx.xxx.xxx.xxx (l’adresse ip de votre serveur). Si vous voulez la liste des ports standard voyez ici

Configuration du serveur –>